Accueil » Pour aller plus loin » Filmographie » Le Grand Georges
Le Grand Georges

Réalisation : François Marthouret
Téléfilm
Scénario : Patrick Rotman
Durée : 94 min
Année de production :2011
Diffusé sur France 3 le 8 janvier 2013
Synopsis :
Georges Guingouin fut le premier maquisard de France. Premier parce que le plus précoce puiqu’il prit le maquis dès l’été 1940. Premier parce qu’à la Libération, il dirigeait, dans le Limousin, le plus grand maquis de France (vingt mille hommes). De Gaulle a dit, de celui qu’on appelait « le préfet du maquis » ou le « Tito du Limousin », qu’il était « l’une des plus belles figures de la Résistance ». Or, ce compagnon de la Libération va être l’objet, dans les années 1950, d’un double procès.
Ce film raconte cet épisode : le héros seul, sali, bafoué par la conjonction de deux haines concordantes, la communiste et la bourgeoise revancharde.
Commentaires : (Sur le site des Amis de la Fondation de la Résistance – Rubrique Ne les oublions pas
C’est l’histoire d’un héros intensément tragique, premier maquisard de France et, pour ce fait même, mauvaise conscience brûlante pour tous ceux qui, en 1940, accompagnèrent l’abaissement national, entre petits calculs et grandes hontes. Il se nommait Georges Guingouin (1913-2005), était instituteur de métier et communiste d’engagement, et il fut l’initiateur, le chef et l’âme du plus grand maquis de la Résistance, celui du Limousin. (…)
Compagnon de la Libération, ce libérateur de Limoges en sera brièvement maire de 1945 à 1947, avant d’être détrôné par l’ancien maire socialiste d’avant-guerre qui, en 1940, avait voté les pleins pouvoirs à Pétain. Tandis que les notables qui avaient accepté la collaboration prenaient leur revanche sur le résistant du premier jour, la direction du PCF lâchait sans ménagement le militant au franc parler qui avait critiqué son attentisme militaire de 1940-1941, puis son attentisme social de 1945-1946.
Déchu, Guingouin allait alors connaître une épreuve terrible, dans une inversion des rôles à perdre tout repère : arrêté en 1953 pour des crimes supposément commis par des maquisards incontrôlés, ce héros de la Résistance se retrouvera face à des gendarmes, à des policiers et à des juges qui avaient servi, sans mot dire voire avec zèle, le régime de Vichy. Humilié, calomnié, battu à mort par ses geôliers, oublié de presque tous sauf de ses proches camarades, il obtiendra un non-lieu six ans plus tard, en 1959, l’avocat général allant jusqu’à prendre sa défense en s’étonnant que des poursuites aient pu être engagées.
C’est cette histoire que raconte le film de François Marthouret, écrit par Patrick Rotman et produit par Michel Rotman.
Comment voir le film ?
Diffusion ADAV Projections
Pour aller plus loin :
Consulter la rubrique Georges Guingouin dans la bibliothèque sonore.

Haut de la page