Accueil » 1939-1945 » L’Occupation » La poignée de main de Montoire

La poignée de main de Montoire

Pourquoi le choix de Montoire ? Montoire était un nœud ferroviaire bien placé sur l’itinéraire de Hitler qui se rendait à Hendaye rencontrer Franco. Et en cas d’alerte aérienne le convoi pouvait se réfugier dans le tunnel de Saint-Rimay tout proche. La poignée de main n’a pas été filmée car le caméraman a été gêné par Ribbentrop et l’interprète. Les photos ont été réalisées par un des photographes officiels du régime nazi : Heinrich Hoffmann.

La mémoire de cette journée

L’association Hist’orius gère et anime le musée de la Gare Historique de Montoire. Dans la presse locale pour les 80 ans de cette poignée demain : le rappel des faits et l’opinion locale

En ce mois d’octobre 1940 :
Le 18, parution au Journal Officiel de la loi sur le statut des Juifs.
Le 22, rencontre Pétain – Laval à Montoire.
Le 23, rencontre Hitler – Franco à Hendaye
Le 24, rencontre Hitler – Pétain à Montoire.
Le 30 , dans un discours radiodiffusé, Pétain déclare qu’il « entre dans la voie de la collaboration« 

Montoire
19 octobre 1941

La UNE de la Révolution nationale, un an après

Lettre du Général de Gaulle au maire de Montoire

Montoire 1944
Haut de la page