Accueil » 1939-1945 » La Déportation » Auschwitz

Un film

Le film ci-contre a été utilisé pour le tribunal des crimes de guerre de Nuremberg 1945-46 pour montrer les atrocités commises dans le complexe d’Auschwitz.
Toutes les images ont été prises quelques mois après la libération.
Après la libération, le camp a été nettoyé pour les détenus qui y vivaient encore.
Ce  film n’a pas de piste audio en raison du fait que les procès de Nuremberg étaient internationaux.
(Cliquer sur l’image pour visionner ce document)

Un album

L’album d’Auchwitz
Cet album est la seule preuve visuelle du processus qui a conduit au massacre d’Auschwitz-Birkenau.
Les photos ont été prises à la fin du mois de mai ou au début du mois de juin 1944, soit par Ernst Hofmann, soit par Bernhard Walter, deux SS dont la tâche consistait à prendre les photos d’identité et les empreintes digitales des détenus (pas des Juifs qui étaient envoyés directement dans les chambres à gaz). Les photos montrent l’arrivée de Juifs hongrois en provenance des Carpates et de la Ruthénie. Beaucoup d’entre eux venaient du ghetto de Berehovo, qui était lui-même un point de rassemblement pour les Juifs de plusieurs autres petites villes.
Le but de l’album n’est pas clair. Il n’était pas destiné à des fins de propagande et n’a pas non plus d’usage personnel évident. On suppose qu’il a été préparé comme une référence officielle pour une autorité supérieure, comme l’étaient les albums de photos d’autres camps de concentration.

Le négationnisme

La France a le triste privilège d’être parmi les pays où les idées négationnistes, c’est à dire la négation de l’existence des chambres à gaz, se sont répandues très tôt.
Lire cette page >>

Haut de la page