Ils ont pris le maquis

Accueil » Lectures » Ils ont pris le maquis

Maquis

Fabrice Grenard a publié le 22 septembre 2022 Ils ont pris le Maquis, publié aux Editions Tallandier en collaboration avec le Ministère des armées.

En 1943 et 1944, des milliers de jeunes Français ont préféré prendre le maquis et combattre pour la libération du territoire plutôt que de partir travailler en Allemagne au titre du STO. Qui sont ces maquisards ? De quels milieux viennent-ils ? Quelles sont leurs motivations ? Comment ont-ils été formés ? Comment se sont-ils comportés devant l’ennemi ? Comment ont-ils vécu ensemble, parfois deux ans, dans des conditions précaires – le froid, le manque de ravitaillement –, dans les forêts ou les montagnes ? Est-ce que les villageois les ont aidés ?
Maquis du plateau du Vercors, maquis des Glières, maquis du Limousin, du mont Mouchet ou de Saint-Marcel, ces noms symbolisent la Résistance. Grâce à une centaine de documents – pour certains inédits –, des photos, des tracts, des témoignages, Fabrice Grenard nous raconte l’histoire de ces hommes qui ont rejoint les maquis, sans oublier celles et ceux qui leur ont apporté une aide indispensable pour survivre dans la clandestinité. Il nous permet de mieux comprendre les raisons de leur engagement et de découvrir leurs combats pour libérer la France de l’Occupant. Se dessinent sous nos yeux des portraits plus bouleversants les uns que les autres de jeunes gens qui ont combattu jusqu’au bout.

Compte-rendu de lecture sur le site La Cliothèque >>

Comme le dit le titre du livre, l’étude de Fabrice Grenard est résolument tournée au niveau des hommes qui furent des maquisards, qui décidèrent de ne pas partir travailler en Allemagne quand la loi de Vichy les y obligea, qui acceptèrent les dures conditions de vie du maquis et la discipline imposée, qui combattirent, et pour beaucoup moururent au combat. Dans l’introduction de son précédent ouvrage, Fabrice Grenard disait vouloir écrire « non pas seulement une histoire des maquis, mais une histoire des maquisards ». Dans celui-ci, il écrit l’histoire des maquisards davantage encore que celle des maquis. Et les documents reproduits participent pour une large part à l’écriture de cette histoire. 

Télécharger l’article >>

Haut de la page